Résultats du sondage : Nos propositions pour les Français de l’Ouest américain – Mouvement Démocrate des Français de l'Etranger
Mouvement Démocrate des Français de l'Etranger Rotating Header Image

Résultats du sondage : Nos propositions pour les Français de l’Ouest américain

Suite à l’analyse de ces résultats, nous vous proposons d’en tirer ce qui nous paraît être les conclusions les plus importantes et de faire des propositions pragmatiques et créatives afin d’apporter plus de soutien à notre communauté de l’Ouest américain.
Par ailleurs, les Français expatriés ne sont tout simplement pas assez informés de leurs droits et ceci sur tous les sujets abordés dans cette étude : éducation, retraites, allocations sociales, procédures d’état civiles/tournées consulaires, fiscalité …

[Consulter les résultats du sondage]


EDUCATION

Les résultats sur cette question démontrent clairement que (1) les écoles franco-américaines sont perçues comme proposant un enseignement de qualité mais leur coût est difficile à assumer pour beaucoup de Français et (2) que les structures extrascolaires (type FLAM) offrent un service peu onéreux qui permet aux enfants de garder le contact avec le français, mais l’hétérogénéité du niveau des enfants et du contenu de ces programmes ne leur permet pas d’offrir un service comparable à celui des écoles. Par ailleurs, il est clair qu’il y a un manque criant d’information sur les aides financières disponibles et que le mode d’attribution des bourses scolaires est inadapté à la réalité du terrain. En effet, l’opacité du mode de calcul et les critères utilisés pour l’attribution des bourses défavorisent beaucoup de Français, notamment ceux de la classe moyenne et ceux ayant plusieurs enfants.

Que faire donc pour aider à la fois les familles tout en gardant une approche budgétaire responsable pour l’état ? Il nous semble que l’objectif de l’enseignement français à l’étranger est double. Il s’agit à la fois de s’assurer que les enfants français puissent avoir accès à un enseignement français de qualité à l’étranger, mais aussi d’utiliser les établissements scolaires comme un moyen de favoriser le rayonnement de la culture et de la langue française. Pourquoi ne pas dissocier ces deux rôles au niveau budgétaire?
Il apparaît naturel que le coût lié à la continuation du service public, et donc du soutien à la scolarité des enfants français (bourses et gratuité), reste à la charge du Ministère de l’Education Nationale. Par contre, le soutien aux établissements de l’agence – projet immobilier, participation aux coûts des points de retraites des enseignants, … – est en accord avec la mission du Ministère des Affaires Etrangères et resterait de son ressort. Cette approche permettrait une plus juste redistribution des responsabilités budgétaires entre les deux ministères basée sur leur zone de compétence et diminuerait le risque d’étranglement budgétaire pour le Ministère des Affaires Etrangères.

Par ailleurs, pour les Français ne vivant pas à proximité d’établissements scolaires franco-américains et il est important de renforcer l’aide aux structures FLAM qui permettent aujourd’hui aux enfants de conserver un lien avec le français. Le budget actuel des FLAM est insuffisant (600K euros) par rapport aux objectifs et à l’ambition de ces programmes et doit donc être réajusté à la hausse de manière significative.


CULTURE

Tout d’abord, il ressort de cette étude une envie forte de notre communauté de garder le lien avec la culture française. Près de la moitié des Français participent à des activités culturelles francophones, essentiellement cinéma et théâtre, des activités proposées par des associations et sont abonnés à la télévision en français. Ceux qui ne le font pas se plaignent souvent du manque d’information ou d’opportunités locales.

Il faut noter qu’il n’y a quasiment aucune aide financière et/ou logistique pour les activités culturelles locales qui reposent aujourd’hui sur l’initiative personnelle, mais l’absence d’aide financière de la France n’est cependant pas forcément perçue comme un frein aux initiatives.

La télévision en français reste souvent citée comme une source appréciée de programmes culturels français mais le coût des abonnements au câble est systématiquement relevé.

Pour répondre aux problèmes liés au coût de l’accès à TV5 aux Etats-Unis, il semble que la solution passe en partie par une rénovation du site TV5 afin de permettre un accès en ligne de la chaîne francophone. Le site Internet de TV5 Monde (www.tv5monde.org) s’est déjà considérablement enrichi en un véritable portail offrant notamment des vidéos à la demande (http://cinema.tv5monde.com), permettant l’achat de films ou de documentaires francophones. Un site dédié aux programmes jeunesse (www.tivi5mondeplus.com), gratuit et sans publicité reprenant les émissions spécialisées pour la jeunesse de la chaîne va être prochainement être accessible a partir des Etats-Unis (voir sur ce site le rapport de la commission des Affaires culturelles, de l’Enseignement et de l’Audiovisuel de l’AFE 2010).


SERVICES CONSULAIRES

La difficulté de contacter les consulats est le problème le plus important pour les Français, notamment pour ceux qui habitent à plus de 100 miles. Les consulats ont la responsabilité de gérer les démarches administratives de leurs concitoyens répartis sur un territoire étendu et font face à des diminutions de postes alors que le nombre d’expatriés ne cesse d’augmenter. De nombreuses décisions qui parfois défient le bon sens sont d’ailleurs prises à Paris et ne sont pas du ressort direct des consulats (comme l’exigence de deux visites pour les passeports qui est très difficile à effectuer lorsqu’on vit à plusieurs milliers de kilomètres d’un consulat).
Cependant, certaines mesures assez simples pourraient être mises en œuvre.
Tout d’abord, renforcer le rôle des Consuls honoraires afin qu’ils puissent avoir les moyens d’agir comme des relais pour la communauté française. De plus, il est temps que les consulats mettent en place un service de réponse par courrier électronique aux questions de leurs concitoyens.
Par ailleurs, il faut donner la possibilité de prendre rendez-vous par Internet (système déjà en place à Los Angelès pour les passeports) et modifier les horaires d’ouverture des consulats afin de donner la possibilité aux Français d’accéder aux services consulaires sur rendez-vous l’après-midi, au moins une ou deux fois par semaine, voire le samedi matin. Cela ne nécessiterait pas obligatoirement une augmentation de personnel mais donnerait plus de flexibilité aux Français dont beaucoup ont des disponibilités restreintes dans la journée.


FISCALITE et AFFAIRES ECONOMIQUES

Il semble que nos compatriotes de l’Ouest américain soient incertains du rôle des différents organismes de promotion des sociétés françaises. De plus, on note un manque d’information sur les questions de fiscalité. Les changements dans les accords France-USA passent parfois inaperçu. Il faut par ailleurs adapter le système fiscal français à la situation particulière des expatriés.


SERVICES SOCIAUX, COUVERTURE MÉDICALE et RETRAITE

Il existe un certain nombre d’aides sociales disponibles pour les Français vivant à l’étranger (voir notre article sur ce sujet). Certaines de ces aides sont indexées sur les revenus, comme l’allocation de solidarité en faveur des personnes âgées qui permet d’aider les Français(es) dont les revenus de retraite sont très faibles ou quasi-inexistants. Mais les allocations pour les handicapés (adultes et enfants et aides complémentaires), bien que très faibles, sont toutefois accordées indépendamment des revenus. Par ailleurs, il existe des aides plus ponctuelles, comme l’allocation à durée déterminée (ADD), qui peuvent aider à surmonter une situation particulière et limitée dans le temps. Ces aides font partie de vos droits en tant que Français expatriés et bien évidemment, il faut distribuer l’information sur l’existence de ces aides.

L’accès à la couverture maladie universelle (CMU) est impossible pour les Français expatriés mais la Caisse des Français de l’Etranger (CFE) a besoin d’un budget avec une plus grande visibilité afin de proposer une assurance maladie moins onéreuse. Finalement, il est temps que le mode de calcul des retraites pour les Français soit simplifié et clarifié.


CONCLUSION

Le travail des élus Conseillers à l’Assemblée des Français de l’Etranger est de défendre les intérêts des Français vivant à l’étranger et pour cela il est important de mieux comprendre les préoccupations de notre communauté. C’est dans cet esprit que nous avons préparé cette étude.

Nous continuerons à vous informer de manière régulière sur vos droits, et espérons qu’à travers ce travail nous pourrons faire avancer nos propositions auprès de l’Etat.

Lisez les résultats complets de notre Sondage des Français de l’Ouest américain.

One Comment

  1. [...] Nos conclusions et propositions, inspirées de ces tendances, sont articulées sur notre page “Résultats du sondage : Conclusions et propositions“. [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>