Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/mdfe/lesdemocrates.net/site/wp-blog-header.php(2) : eval()'d code:9) in /home/mdfe/lesdemocrates.net/site/wp-includes/feed-rss2.php on line 8
Mouvement Démocrate des Français de l'Etranger http://lesdemocratesusa.com/site Tue, 20 Mar 2012 08:07:10 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.5.2 Café Démocrate à San Francisco mercredi 21 mars http://lesdemocratesusa.com/site/cafe-democrate-a-san-francisco-mercredi-21-mars/ http://lesdemocratesusa.com/site/cafe-democrate-a-san-francisco-mercredi-21-mars/#comments Tue, 20 Mar 2012 07:17:35 +0000 philippe http://lesdemocratesusa.com/site/?p=999 D’importantes échéances approchent pour nous, Français de l’étranger, avec l’élection présidentielle en mai et l’élection des premiers députés des Français de l’étranger en juin.

Quelles en seront les conséquences pour nous, Français résidant à l’étranger ? Quels en sont les enjeux ? Comment faire entendre notre voix auprès des autorités françaises, malgré la distance ? Comment nous assurer que nos intérêts propres sont pris en compte à Paris en matière d’accès à l’éducation française ? De fiscalité ? De retraite ? De communications ? De participation à la vie de la nation ? De réinsertion professionnelle au retour en France ? Quelles sont les alternatives, devant ces élections ?

Les questions abondent.

Venez les partager avec nous ! Joignez-vous à nous pour notre Café Démocrate, mercredi 21 mars à 18h30 (6:30PM) à Café Bastille, 22 Belden Place à San Francisco.

Cette première réunion informelle sera animée par Franck Barrat, élu AFE de l’Ouest américain et président du MoDem USA, et son suppléant Philippe Piéri. Franck Barrat est aussi le suppléant de Carole Granade, candidate MoDem à l’élection législative de 2012 pour la 1ère circonscription Canada / Etats-Unis.

Venez nombreux !

]]>
http://lesdemocratesusa.com/site/cafe-democrate-a-san-francisco-mercredi-21-mars/feed/ 0
Nomination d’Edouard Courtial comme Secretaire d’Etat aux Francais de l’Etranger, une Insulte a nos Compatriotes! http://lesdemocratesusa.com/site/nomination-dedouard-courtial-comme-secretaire-detat-aux-francais-de-letranger-une-insulte-a-nos-compatriotes/ http://lesdemocratesusa.com/site/nomination-dedouard-courtial-comme-secretaire-detat-aux-francais-de-letranger-une-insulte-a-nos-compatriotes/#comments Thu, 29 Sep 2011 10:15:41 +0000 franck http://lesdemocratesusa.com/site/?p=986 Soyons honnête, la nomination d’Edouard Courtial comme secrétaire d’état aux Français de l’Etranger est un véritable camouflet pour notre communauté!

Mr Courtial a été le signataire d’un projet de loi qui dit « Le Français dont le domicile fiscal n’est pas situe en France peut, s’il a la nationalité du pays dans lequel il réside, être déclaré, par décret, avoir perdu la qualité de Français s’il n’établit pas son domicile fiscal en France »

Notre secrétaire d’état a donc signé un projet de loi qui propose de supprimer la nationalité française aux bi-nationaux vivant à l’étranger !!! C’est incroyable…je suis sans mots (ce qui n’est pas fréquent…). Cela concerne 50% des Français de l’Etranger. Deux consolations, cela exclut les Français vivant en Europe et … ca n’a pas été voté (ouf !)

Mr David Douillet a quitté son poste de Secrétaire d’Etat aux Français de l’Etranger en pleine session annuelle de l’Assemblée des Français de l’Etranger mais l’annonce de son remplacement par Edouard Courtial est sans aucun doute un manque évident de considération pour les Français de l’Etranger.

Pourquoi créer un Secrétariat d’Etat et choisir tout d’abord un judoka sans aucune expérience des sujets touchants les Français de l’Etranger puis un parlementaire (sans aucune expérience non plus) mais qui en plus a démontré une attitude de méfiance vis-à-vis de notre communauté.

]]>
http://lesdemocratesusa.com/site/nomination-dedouard-courtial-comme-secretaire-detat-aux-francais-de-letranger-une-insulte-a-nos-compatriotes/feed/ 1
Un Ministre pour les Francais de l’Etranger !!! http://lesdemocratesusa.com/site/un-ministre-pour-les-francais-de-letranger/ http://lesdemocratesusa.com/site/un-ministre-pour-les-francais-de-letranger/#comments Wed, 29 Jun 2011 16:27:24 +0000 franck http://lesdemocratesusa.com/site/?p=974 Dans la nouvelle version du gouvernement Fillon (la neuvième), apparaît un Secrétaire d’État pour les Français de l’Étranger !!!

C’est une avancée incroyable pour notre communauté car toutes les questions qui nous touchent de près auront un représentant, un « advocate », au gouvernement. Évidement, comme souvent avec Nicolas Sarkozy, c’est toujours un peu compliqué, car il a choisi David Douillet, multiple Champion du Monde du Judo, et député UMP depuis 2009. Même si cela fait un atout de poids (excusez le jeu de mot un peu facile… DD fait plus de 125 kg) pour les Français de l’étranger, il n’a, à ma connaissance, que très peu d’expérience sur les sujets spécifiques à notre communauté.
Dans tous les cas, je préfère faire abstraction du coup médiatique évident, car c’est une chance de pouvoir compter sur un Secrétaire d’État comme interlocuteur, qui puisse peser sur les décisions gouvernementales.

Il faudra simplement donner sa chance a David Douillet, et voir comment travailler au mieux avec lui.

]]>
http://lesdemocratesusa.com/site/un-ministre-pour-les-francais-de-letranger/feed/ 0
La Prise en Charge des Frais de Scolarité: Stop ou Encore ? http://lesdemocratesusa.com/site/la-prise-en-charge-des-frais-de-scolarite-stop-ou-encore/ http://lesdemocratesusa.com/site/la-prise-en-charge-des-frais-de-scolarite-stop-ou-encore/#comments Mon, 24 Jan 2011 21:41:48 +0000 franck http://lesdemocratesusa.com/site/?p=954 Le rapport de Mesdames COLOT et JOISSAINS est clair et complet en ce qui concerne la présentation de la Prise En Charge (PEC dite mesure de gratuité) et l’évaluation de son coût, même si certaines conclusions relèvent plutôt de la joute politique entre l’UMP et le PS – comme l’opposition entre PEC et bourses – que d’une réflexion réelle sur les objectifs et la doctrine du rayonnement culturel français à l’étranger.

Cependant le rapport présente plusieurs conclusions qui méritent d’être relevées. Il rappelle tout d’abord, à juste titre d’ailleurs, que la PEC représente une source budgétaire supplémentaire d’aide à la scolarité pour les Français de l’étranger. En termes de coût, le budget global de cette mesure, même étendue jusqu’à la classe de 6ème, s’élèverait selon le rapport à 180-200M d’euros en 2014/2015. Pour rappel, la prédiction de l’AEFE sur le coût combiné bourse + PEC au lycée est de 177M d’euros en 2013. Par ailleurs, la PEC n’a pas eu d’impact significatif sur la présence d’élèves étrangers dans le réseau, en tout cas dans les lycées. Finalement, il semblerait que le désengagement des grandes entreprises n’a pas été aussi important que craint initialement. Cependant, le rapport ne différencie pas en fonction des pays d’application de la mesure et il serait intéressant de connaître le niveau de désengagement dans les pays où les frais de scolarité sont les plus élevés.

Les rapporteurs préconisent donc de:

1- Prolonger le moratoire et de ne reprendre qu’après 2012 dans les classes de collège, ceci en fonction des possibilités budgétaires.

2- Cristalliser la PEC sur les montants de 2007 pour tous les établissements, sans prise en compte des revenus des familles, avec un taux d’inflation fixe de 3%.

3- Repenser les interactions entre bourses et PEC pour les familles ayant plusieurs enfants scolarisés.

4- Réévaluer la situation des fonctionnaires expatriés.

5- Créer des mécanismes nouveaux afin de faire face au désengagement des entreprises.

Après lecture des conclusions et propositions du rapport, l’analyse que nous faisons est la suivante.  Tout d’abord, il est clair que beaucoup trop de nos compatriotes sont exclus du système éducatif français à l’étranger pour des raisons de coût ( voir par exemple La consultation des familles dans l’ouest americain.PDF). Curieusement, même si cela semble peu intuitif, ce ne sont pas les familles des classes sociales les plus défavorisées qui en sont exclues, car elles bénéficient des bourses, mais nos concitoyens de la classe moyenne. Cette situation est particulièrement critique aux Etats-Unis où les familles ont le privilège d’avoir à la fois les établissements scolaires les plus coûteux et le coefficient K le plus haut… La mise en place de la PEC peut donc représenter dans de nombreux cas une véritable solution quant au choix éducatif des enfants.

La question de la PEC est avant tout un choix politique et il n’y a aucune raison d’attendre 2012 si ce n’est pour appliquer la tactique de la carotte et du bâton, avec la réélection de Nicolas Sarkozy dans la balance … le PS s’étant clairement exprimé comme étant opposé à cette mesure, préférant abonder le système des bourses.

Les deux options les plus pragmatiques sont donc :

1- Une élimination de la PEC et le reversement du budget dans celui des bourses

2- Une expansion de la PEC pour en faire profiter toutes les familles françaises par souci d’équité en commençant immédiatement par le collège jusqu’à la classe de 6ème.

Dans ce deuxième cas, il faut plafonner la PEC sur les taux 2007 pour tous les établissements, avec revalorisation annuelle en accord avec le taux d’inflation local et non sur une base arbitraire fixe de 3%, et transférer le budget de la PEC vers le Ministère de l’Education Nationale – proposition timidement reprise dans le rapport.  Il faut aussi pouvoir impliquer les grandes entreprises dans l’application de la mesure afin d’éviter tout désengagement. La PEC doit essentiellement être une aide aux familles, pas un coup de pouce aux entreprises, à part pour les petites sociétés pour lesquelles cette mesure permet de recruter des citoyens français à l’étranger.

Il est important de continuer à promouvoir l’éducation française à l’étranger qui est un atout formidable pour le maintien du rang de la France, notamment pour son rayonnement culturel et économique dans le monde. La PEC est une mesure généreuse mais dont la mise en place a été inadaptée. Après trois ans d’application, il est maintenant temps de procéder à ces ajustements afin de faire de la PEC une mesure plus juste et mieux adaptée à la réalité du terrain.

]]>
http://lesdemocratesusa.com/site/la-prise-en-charge-des-frais-de-scolarite-stop-ou-encore/feed/ 0
Plus que quelques semaines pour déposer vos dossiers de bourses scolaires ! http://lesdemocratesusa.com/site/plus-que-quelques-semaines-pour-deposer-vos-dossiers-de-bourses-scolaires-3/ http://lesdemocratesusa.com/site/plus-que-quelques-semaines-pour-deposer-vos-dossiers-de-bourses-scolaires-3/#comments Mon, 24 Jan 2011 17:23:21 +0000 franck http://lesdemocratesusa.com/site/?p=934 Les dates limites de dépôt des dossiers de bourses scolaires pour la rentrée prochaine sont le 03 février pour les écoles relevant du Consulat Général de France de San Francisco et le 23 février pour celles relevant du consulat de Los Angeles.

Cette année, tous les dossiers doivent être contrôlés et visés par l’établissement AVANT leur remise au consulat.  Contactez donc votre établissement scolaire (liste ci-dessous) au plus vite.

Deux types d’aide financière sont en place pour les familles ayant des enfants scolarisés en écoles franco-américaines.

1- Les bourses : Le terme de « bourses scolaires » est particulièrement mal choisi car il implique que seules les familles à faible revenu peuvent en bénéficier. Les bourses ne sont pas des aides sociales !

Le calcul du montant des bourses scolaires est assez compliqué et prend en compte les revenus, mais aussi certaines dépenses (informations sur les modalités d’attribution).

2- La Prise en Charge (PEC) ou mesure dite de « gratuité » : elle ne concerne que les classes de lycée (2nde, première et terminale) indépendamment des revenus financiers des familles !

Informations complémentaires :

Pour la circonscription de San Francisco, les informations sont disponibles sur le site du Consulat. Date limite le 03 février 2012

Dans cette circonscription, les écoles à programme français concernées par les bourses scolaires et la prise en charge sont :

Contact: Mme Carine COURCOUX (carine.courcoux@diplomatie.gouv.fr).

Pour la circonscription de Los Angeles, les informations sont disponibles sur le site du Consulat. Date limite le 23 février 2012

Dans cette circonscription, les établissements à programme français concernées par les bourses scolaires et la prise en charge sont :

Contact: Mr Guillaume LAUDIC (guillaume.laudic@diplomatie.gouv.fr); téléphone (310.235.3220).

Ne faites pas d’autocensure !!  N’hésitez pas à déposer un dossier.

]]>
http://lesdemocratesusa.com/site/plus-que-quelques-semaines-pour-deposer-vos-dossiers-de-bourses-scolaires-3/feed/ 1
Résultats du sondage : Nos propositions pour les Français de l’Ouest américain http://lesdemocratesusa.com/site/resultats-du-sondage-nos-propositions-pour-les-francais-de-louest-americain/ http://lesdemocratesusa.com/site/resultats-du-sondage-nos-propositions-pour-les-francais-de-louest-americain/#comments Thu, 18 Nov 2010 07:06:14 +0000 philippe http://lesdemocratesusa.com/site/?p=810 Suite à l’analyse de ces résultats, nous vous proposons d’en tirer ce qui nous paraît être les conclusions les plus importantes et de faire des propositions pragmatiques et créatives afin d’apporter plus de soutien à notre communauté de l’Ouest américain.
Par ailleurs, les Français expatriés ne sont tout simplement pas assez informés de leurs droits et ceci sur tous les sujets abordés dans cette étude : éducation, retraites, allocations sociales, procédures d’état civiles/tournées consulaires, fiscalité …

[Consulter les résultats du sondage]


EDUCATION

Les résultats sur cette question démontrent clairement que (1) les écoles franco-américaines sont perçues comme proposant un enseignement de qualité mais leur coût est difficile à assumer pour beaucoup de Français et (2) que les structures extrascolaires (type FLAM) offrent un service peu onéreux qui permet aux enfants de garder le contact avec le français, mais l’hétérogénéité du niveau des enfants et du contenu de ces programmes ne leur permet pas d’offrir un service comparable à celui des écoles. Par ailleurs, il est clair qu’il y a un manque criant d’information sur les aides financières disponibles et que le mode d’attribution des bourses scolaires est inadapté à la réalité du terrain. En effet, l’opacité du mode de calcul et les critères utilisés pour l’attribution des bourses défavorisent beaucoup de Français, notamment ceux de la classe moyenne et ceux ayant plusieurs enfants.

Que faire donc pour aider à la fois les familles tout en gardant une approche budgétaire responsable pour l’état ? Il nous semble que l’objectif de l’enseignement français à l’étranger est double. Il s’agit à la fois de s’assurer que les enfants français puissent avoir accès à un enseignement français de qualité à l’étranger, mais aussi d’utiliser les établissements scolaires comme un moyen de favoriser le rayonnement de la culture et de la langue française. Pourquoi ne pas dissocier ces deux rôles au niveau budgétaire?
Il apparaît naturel que le coût lié à la continuation du service public, et donc du soutien à la scolarité des enfants français (bourses et gratuité), reste à la charge du Ministère de l’Education Nationale. Par contre, le soutien aux établissements de l’agence – projet immobilier, participation aux coûts des points de retraites des enseignants, … – est en accord avec la mission du Ministère des Affaires Etrangères et resterait de son ressort. Cette approche permettrait une plus juste redistribution des responsabilités budgétaires entre les deux ministères basée sur leur zone de compétence et diminuerait le risque d’étranglement budgétaire pour le Ministère des Affaires Etrangères.

Par ailleurs, pour les Français ne vivant pas à proximité d’établissements scolaires franco-américains et il est important de renforcer l’aide aux structures FLAM qui permettent aujourd’hui aux enfants de conserver un lien avec le français. Le budget actuel des FLAM est insuffisant (600K euros) par rapport aux objectifs et à l’ambition de ces programmes et doit donc être réajusté à la hausse de manière significative.


CULTURE

Tout d’abord, il ressort de cette étude une envie forte de notre communauté de garder le lien avec la culture française. Près de la moitié des Français participent à des activités culturelles francophones, essentiellement cinéma et théâtre, des activités proposées par des associations et sont abonnés à la télévision en français. Ceux qui ne le font pas se plaignent souvent du manque d’information ou d’opportunités locales.

Il faut noter qu’il n’y a quasiment aucune aide financière et/ou logistique pour les activités culturelles locales qui reposent aujourd’hui sur l’initiative personnelle, mais l’absence d’aide financière de la France n’est cependant pas forcément perçue comme un frein aux initiatives.

La télévision en français reste souvent citée comme une source appréciée de programmes culturels français mais le coût des abonnements au câble est systématiquement relevé.

Pour répondre aux problèmes liés au coût de l’accès à TV5 aux Etats-Unis, il semble que la solution passe en partie par une rénovation du site TV5 afin de permettre un accès en ligne de la chaîne francophone. Le site Internet de TV5 Monde (www.tv5monde.org) s’est déjà considérablement enrichi en un véritable portail offrant notamment des vidéos à la demande (http://cinema.tv5monde.com), permettant l’achat de films ou de documentaires francophones. Un site dédié aux programmes jeunesse (www.tivi5mondeplus.com), gratuit et sans publicité reprenant les émissions spécialisées pour la jeunesse de la chaîne va être prochainement être accessible a partir des Etats-Unis (voir sur ce site le rapport de la commission des Affaires culturelles, de l’Enseignement et de l’Audiovisuel de l’AFE 2010).


SERVICES CONSULAIRES

La difficulté de contacter les consulats est le problème le plus important pour les Français, notamment pour ceux qui habitent à plus de 100 miles. Les consulats ont la responsabilité de gérer les démarches administratives de leurs concitoyens répartis sur un territoire étendu et font face à des diminutions de postes alors que le nombre d’expatriés ne cesse d’augmenter. De nombreuses décisions qui parfois défient le bon sens sont d’ailleurs prises à Paris et ne sont pas du ressort direct des consulats (comme l’exigence de deux visites pour les passeports qui est très difficile à effectuer lorsqu’on vit à plusieurs milliers de kilomètres d’un consulat).
Cependant, certaines mesures assez simples pourraient être mises en œuvre.
Tout d’abord, renforcer le rôle des Consuls honoraires afin qu’ils puissent avoir les moyens d’agir comme des relais pour la communauté française. De plus, il est temps que les consulats mettent en place un service de réponse par courrier électronique aux questions de leurs concitoyens.
Par ailleurs, il faut donner la possibilité de prendre rendez-vous par Internet (système déjà en place à Los Angelès pour les passeports) et modifier les horaires d’ouverture des consulats afin de donner la possibilité aux Français d’accéder aux services consulaires sur rendez-vous l’après-midi, au moins une ou deux fois par semaine, voire le samedi matin. Cela ne nécessiterait pas obligatoirement une augmentation de personnel mais donnerait plus de flexibilité aux Français dont beaucoup ont des disponibilités restreintes dans la journée.


FISCALITE et AFFAIRES ECONOMIQUES

Il semble que nos compatriotes de l’Ouest américain soient incertains du rôle des différents organismes de promotion des sociétés françaises. De plus, on note un manque d’information sur les questions de fiscalité. Les changements dans les accords France-USA passent parfois inaperçu. Il faut par ailleurs adapter le système fiscal français à la situation particulière des expatriés.


SERVICES SOCIAUX, COUVERTURE MÉDICALE et RETRAITE

Il existe un certain nombre d’aides sociales disponibles pour les Français vivant à l’étranger (voir notre article sur ce sujet). Certaines de ces aides sont indexées sur les revenus, comme l’allocation de solidarité en faveur des personnes âgées qui permet d’aider les Français(es) dont les revenus de retraite sont très faibles ou quasi-inexistants. Mais les allocations pour les handicapés (adultes et enfants et aides complémentaires), bien que très faibles, sont toutefois accordées indépendamment des revenus. Par ailleurs, il existe des aides plus ponctuelles, comme l’allocation à durée déterminée (ADD), qui peuvent aider à surmonter une situation particulière et limitée dans le temps. Ces aides font partie de vos droits en tant que Français expatriés et bien évidemment, il faut distribuer l’information sur l’existence de ces aides.

L’accès à la couverture maladie universelle (CMU) est impossible pour les Français expatriés mais la Caisse des Français de l’Etranger (CFE) a besoin d’un budget avec une plus grande visibilité afin de proposer une assurance maladie moins onéreuse. Finalement, il est temps que le mode de calcul des retraites pour les Français soit simplifié et clarifié.


CONCLUSION

Le travail des élus Conseillers à l’Assemblée des Français de l’Etranger est de défendre les intérêts des Français vivant à l’étranger et pour cela il est important de mieux comprendre les préoccupations de notre communauté. C’est dans cet esprit que nous avons préparé cette étude.

Nous continuerons à vous informer de manière régulière sur vos droits, et espérons qu’à travers ce travail nous pourrons faire avancer nos propositions auprès de l’Etat.

Lisez les résultats complets de notre Sondage des Français de l’Ouest américain.

]]>
http://lesdemocratesusa.com/site/resultats-du-sondage-nos-propositions-pour-les-francais-de-louest-americain/feed/ 1
Résultats du sondage : Que pensent les Français de l’Ouest américain ? http://lesdemocratesusa.com/site/resultats-du-sondage-que-pensent-les-francais-de-louest-americain/ http://lesdemocratesusa.com/site/resultats-du-sondage-que-pensent-les-francais-de-louest-americain/#comments Thu, 18 Nov 2010 06:39:07 +0000 philippe http://lesdemocratesusa.com/site/?p=807

RESULTATS DE LA CONSULTATION DES FRANÇAIS DE L’ETRANGER

Que pensent les Français de l’Ouest américain ?
Leurs soucis, leurs priorités, leurs idées … Notre analyse du sondage

L’Ouest américain est vaste et il est difficile de se faire une idée juste des préoccupations des Français qui y résident. Afin de mieux vous représenter, nous avons donc lancé fin 2009 l’initiative d’un sondage sur Internet afin de mieux connaître vos positions sur les dossiers qui vous paraissent importants: éducation, services consulaires, fiscalité, aides sociales, développement économique et culture.

En quelques mois, nous avons reçu plus de 250 questionnaires, complétés de manière confidentielle et volontaire, ainsi que plus de 600 commentaires qui nous ont aidé à mieux comprendre les préoccupations et motivations des Français de l’Ouest américain.

Les résultats de cette consultation sont présentés dans ce rapport selon l’ordre exact des questions posées dans le sondage Internet. Les résultats sont présentés pour chaque question avec en première partie un graphe qui résume la distribution des réponses pour chaque choix proposé ; puis une courte analyse illustre la lecture du graphe et incorpore les informations que les répondants ont laissées sous forme de commentaires. Pour faire suite à la présentation des résultats du sondage, nous proposons une conclusion qui reprend les enseignements à tirer de ces résultats ainsi que nos propositions pour répondre à vos/nos préoccupations sur ces sujets.

Les résultats de cette consultation et leurs analyses sont présentés ci-dessous et sont aussi offerts en téléchargement au format PDF (Sondage 2010 – Analyse MDFE).

Nos conclusions et propositions, inspirées de ces tendances, sont articulées sur notre page  » Résultats du sondage : Conclusions et propositions « .

Bonne lecture et encore merci aux nombreux participants à cette étude !!

I – EDUCATION

Question : Il existe aujourd’hui plusieurs possibilités pour accéder ou au moins garder un contact avec l’éducation en français:

  • établissements franco-américains
  • structures CNED ou FLAM (Français Langue Maternelle)
  • autres programmes scolaires offerts en péri-scolaire
  • programmes bilingues mis en place par certains districts scolaires américains

La France participe activement au financement de l’éducation en Français, notamment en prenant en charge la totalité des frais de scolarité des lycéens français qui étudient dans les établissements franco-américains – et ceci indépendamment des revenus. Un système de bourses est aussi disponible, permettant notamment de faciliter l’accès aux classes du primaire et du collège.

⇨ 1. Avez-vous des enfants qui sont actuellement scolarisés ou l’ont été ?

edu01

⇨ 2. Si oui,

edu02 Analyse : Ces deux questions nous permettent de mieux définir la situation des répondants. Parmi les Français de l’étranger qui ont ou ont eu des enfants scolarisés (55% des réponses), une majorité des répondants (40%) ont choisi de scolariser leurs enfants dans un établissement américain sans aucun enseignement du français ; 27% ont opté pour un établissement américain avec participation à des programmes d’enseignement du français au sein ou en dehors de l’école et environ 30 % ont leurs enfants dans un établissement franco-américain.

3. Pour les enfants scolarisés en établissements américains sans aucun enseignement du français, quels sont à votre avis les principaux problèmes qui nécessitent une amélioration ?

edu03 Analyse : Une majorité des parents ayant fait le choix d’une éducation sans aucun enseignement du français mentionne un manque de structures d’enseignement du français proche de leur communauté (56%). Beaucoup (39%) notent un manque d’information sur les programmes offerts dans leur communauté. Parmi ceux qui mentionnent d’autres problèmes, la raison avancée dans la quasi-totalité des cas est le coût élevé des programmes français ou écoles franco-américaines. Quelques parents mentionnent aussi simplement le fait que le français n’est pas offert dans les établissements américains choisis.

4. Pour les enfants scolarisés en établissements franco-américains, quels sont à votre avis les principaux problèmes qui nécessitent une amélioration ?

Education - Question 4

Education - Question 4

Analyse : Les frais d’inscription élevés sont un problème pour une écrasante majorité 84% des parents qui ont, ou ont eu, des enfants scolarisés dans un établissement français. Plus de la moitié des répondants désireraient une amélioration des systèmes de bourses ou autres aides financières pour les aider à faire face à ce coût élevé. Très peu de répondants ont suggéré un problème autre que les coûts concernant les établissements français. La « visibilité » vis-à-vis des universités américaines et une formation du personnel des établissements pour une meilleure interaction avec une population multiculturelle ont été mentionnés marginalement.

⇨ 5. Pour les enfants scolarisés en établissements américains qui participent à des programmes d’enseignement du français, quels sont à votre avis les principaux problèmes qui nécessitent une amélioration ?

Education - Question 5

Education - Question 5

Analyse : Pour les parents dont les enfants sont scolarisés en établissements américains mais qui participent à des programmes d’enseignement du français (au sein ou en dehors de l’école), le coût n’est que rarement mentionné comme un problème. Par contre, c’est le contenu de ces programmes (52% des réponses) qui inquiète les parents. Quelques réponses suggérant d’autres problèmes ont été mentionnées : le manque d’équivalence, les problèmes de logistique et de transport ainsi que le niveau souvent trop faible pour des enfants qui parlent déjà couramment le français.


II – Culture

Question : Il existe dans l’Ouest américain un nombre important de centres culturels et d’Alliances Françaises qui offrent un éventail varié d’activités. La France propose aussi un lien culturel important à travers une présence audiovisuelle forte. ⇨ 6. Participez-vous à des activités culturelles en français dans votre région ?

Culture - Question 1

Culture - Question 1

Analyse : Près de la moitié des Français interrogés ont déclaré participer à des activités culturelles en français. Parmi les activités proposées, c’est surtout le cinéma (32%) qui semble être accessible et apprécié, conférences et théâtre ne récoltant que 11% et 14% respectivement des réponses. Un peu plus d’un quart (26%) des répondants ont mentionné d’autres activités que celles proposées dans le questionnaire, souvent des activités proposées par des associations (Alliances Françaises, Chambre de Commerce Françaises ou autres associations de rencontres entre Français), TV5 ainsi que des initiatives personnelles (musique, livre, films). Pour la moitié des participants qui ont déclaré ne participer à aucune activité culturelle en français, c’est essentiellement le manque d’opportunités locales qui a été invoqué en commentaire, ainsi que le manque d’information sur ce qui était offert. Le manque d’activités adressées aux enfants a aussi été relevé à plusieurs reprises.

⇨ 7. Etes-vous satisfait(e) de l’éventail des programmes culturels français proposés dans votre région ?

Ont répondu oui :

Culture - Question 2

Culture - Question 2

Analyse : Le niveau de satisfaction n’est pas très élevé même parmi les personnes qui participent à des activités culturelles: 42% pour tous les répondants et seulement 52% parmi ceux qui participent à des activités. Là aussi, les commentaires associent le peu de satisfaction avec un manque d’information sur les activités proposées, la concentration géographique de ces activités autour des consulats et le peu d’activités adressées aux enfants.

⇨ 8. Connaissez-vous les procédures de soutien financier disponible pour les activités culturelles en français dans votre région ?

Culture - Question 3

Culture - Question 3

⇨ 9. Pensez-vous que les programmes culturels français devraient bénéficier d’un plus grand soutien financier ?

Culture - Question 4

Culture - Question 4

Analyse : Clairement, il y a un manque d’information sur les possibilités d’aide financière et logistique aux activités culturelles. A la lecture des commentaires, le peu d’aide financière de la France n’est cependant pas forcément perçue comme un frein aux initiatives même si la majorité des répondants préféreraient un plus grand soutien financier.

⇨ 10. Souhaiteriez-vous avoir accès à un plus grand choix de programmes télévisés en français ?

Culture - Question 5

Culture - Question 5

Analyse : Un plus grand choix de programmes télévisés en français est souhaité par plus de 80 % des répondants. La télévision reste le medium de choix pour les Français vivant à l’étranger. De nombreux commentaires ont été exprimés sur cette question, pour la plupart en rapport avec TV5 : d’une part pour déplorer le coût de la chaîne câblée (il est nécessaire aujourd’hui de s’abonner à TV5 en plus d’un contrat avec un prestataire de service) et d’autre part pour demander que plus de programmes soient disponibles gratuitement sur Internet.


III – Services Consulaires

Toute démarche administrative des Français de l’étranger passe par le consulat.

11. Habitez-vous près d’un consulat (dans un rayon de 100 miles) ?

Consulaire - Question 1

Consulaire - Question 1

⇨ 12. Quels sont à votre avis les principaux problèmes qui nécessitent une amélioration ?

Consulaire - Question 2

Consulaire - Question 2

Analyse : De manière générale, les Français résidant à plus de 100 miles d’un consulat ont plus fréquemment mentionné des problèmes avec les services consulaires par rapport à ceux qui résident à une relative proximité des consulats. La disponibilité et/ou la difficulté d’accès aux services consulaires est le principal problème mentionné par les répondants : c’est un problème pour 70% des Français habitant à plus de 100 miles d’un consulat, mais aussi pour 40% de ceux qui habitent à moins de 100 miles. Sont mentionnés dans les commentaires : les heures d’ouverture restreintes, la difficulté de joindre les services du consulat au téléphone pour obtenir des renseignements, et l’absence de réponse aux emails ou autre interaction par internet. Mais le commentaire le plus souvent mentionné est la difficulté pour les résidents habitant loin d’un consulat de renouveler leur passeport. L’éloignement, allié à la contrainte de présence « en personne », pose pour les Français de l’étranger une contrainte de logistique mais aussi de coût. Le manque d’information sur les tournées consulaires est mentionné par près de 50% des français de l’étranger parmi ceux qui habitent loin d’un consulat. C’est évidemment bien moins problématique pour ceux qui habitent à proximité. Certains répondants ont tenu à mentionner qu’ils ignoraient l’existence des tournées consulaires et les services proposés. La complexité des procédures administratives est par contre relevée de manière relativement symétrique par les Français de l’Ouest américain (30% et 40%). L’organisation des consultations électorales est un problème pour 27% de ceux habitant à plus de 100 miles d’un consulat et seulement 16% de ceux habitant à proximité. Finalement les commentaires indiquent que le vote par Internet semble répondre aux attentes des répondants mais que son organisation reste clairement à améliorer. Il est à noter que certains répondants ont tenu à mentionner à travers leurs commentaires leur satisfaction avec les services consulaires.


IV – Fiscalité

Les Français de l’étranger font face à des questions de fiscalité uniques car même si beaucoup ne paient pas d’impôt sur le revenu en France, ils possèdent parfois des biens mobiliers ou immobiliers en France.

⇨ 13. Quels sont à votre avis les principaux problèmes qui nécessitent une amélioration dans ce domaine ?

Fiscalité - Question 1

Fiscalité - Question 1

Analyse : Plus de 30 pour cent (31%) des répondants n’ont indiqué aucun problème majeur dans le domaine de la fiscalité. C’est le contenu des accords entre la France et les Etats Unis qui a été le plus fréquemment mentionné et une grande majorité des commentaires indiquent le manque d’information dans ce domaine. La double imposition des pensions publiques à aussi été mentionnée comme un problème à résoudre par quelques personnes à travers les commentaires.


V – Services Sociaux, Couverture Médicale et Retraite

Question : Ces politiques assurent le maintien du tissu social français en offrant aux Français de l’étranger un certain nombre de prestations sociales.

⇨ 14. Quels sont à votre avis les principaux problèmes qui nécessitent un aménagement dans ce domaine pour les Français de l’étranger ?

Affaires Sociales - Question 1

Affaires Sociales - Question 1

Analyse : Le manque d’informations sur les procédures et critères d’attribution des aides sociales est le plus gros problème, mentionné par presque 70 pour cent des répondants – certains s’étonnant même qu’il en existe. Le coût de la couverture médicale est aussi cité comme un problème ainsi que le calcul des retraites, les commentaires précisant que c’est surtout un problème pour les Français qui sont à cheval sur les deux systèmes ou qui pensent au retour en France.


VI – Politique Economique

Question : La France a mis en place un réseau important de chambres de commerce actives, de missions économiques pour favoriser le développement des sociétés françaises aux USA et réciproquement des sociétés américaines en France.

⇨ 15. Quels sont à votre avis les principaux problèmes qui nécessitent une amélioration dans ce domaine ?

Assez peu de réponses ont étés proposées pour cette question ouverte (20 pour cent de répondants seulement). Parmi les problèmes les plus fréquemment mentionnés, on trouve en particulier :
⇨ Le manque d’informations sur les activités de ce réseau
⇨ La présence de multiples organismes avec des activités similaires, et parfois le manque de coordination entre ces différents organismes
⇨ Une orientation grande entreprise
⇨ Un manque de moyens financier, en particulier pour les chambres de commerce.
⇨ Services limités aux grands centres urbains près des consulats.


Lisez nos Conclusions et Propositions faisant suite à ce sondage !

]]>
http://lesdemocratesusa.com/site/resultats-du-sondage-que-pensent-les-francais-de-louest-americain/feed/ 2
Enseignement français à l’Etranger : Diviser pour Mieux Gérer ! http://lesdemocratesusa.com/site/enseignement-francais-a-l%e2%80%99etranger-diviser-pour-mieux-gerer/ http://lesdemocratesusa.com/site/enseignement-francais-a-l%e2%80%99etranger-diviser-pour-mieux-gerer/#comments Wed, 17 Nov 2010 06:44:01 +0000 franck http://lesdemocratesusa.com/site/?p=775 L’enseignement français à l’étranger joue un rôle très important pour les familles vivant hors de France et il est essentiel que toutes les mesures soient prises afin d’en assurer le bon fonctionnement. Cependant, l’Agence chargée de son fonctionnement (AEFE) souffre aujourd’hui d’une confusion inhérente à sa double mission. En effet, son objectif tel que défini par les textes est double : d’un côté de s’assurer que les enfants français puissent avoir accès à un enseignement français de qualité à l’étranger, en clair la continuité du Service Public pour les enfants de nationalité française. De l’autre, l’utilisation des établissements scolaires comme un moyen de favoriser le rayonnement de la culture et de la langue française par une offre pédagogique aux francophones et habitants des pays tiers.
Cette ambivalence dans les missions de l’AEFE pourrait devenir source de contentieux, notamment en Europe où les règles communautaires s’imposent. Ce fut le cas aux Pays-Bas au printemps dernier (lycée français Vincent VAN GOGH) lorsque l’équivalent de La Halde néerlandaise (Commissie voor gelijk behandeling), saisie par un parent d’élève de nationalité allemande, dénonça le caractère discriminatoire d’un accueil prioritaire des élèves de nationalité française en section bilingue au détriment des autres nationalités. A l’inverse, dans son jugement définitif du 28 août dernier, le tribunal administratif de Paris a affirmé la priorité des enfants de nationalité française sur les enfants d’une autre nationalité, lors de l’inscription dans un établissement du réseau de l’AEFE.
Ainsi, la situation est telle que ces deux missions, toutes les deux importantes, sont en concurrence à la fois sur le plan juridique mais aussi sur le plan budgétaire. En effet, l’impact du budget des aides à la scolarité (qui par définition sont réservées aux enfants français) sur le budget global de l’AEFE – qui concerne tous les enfants – est de plus en plus important et menace aujourd’hui d’asphyxier financièrement l’agence.
Pourquoi ne pas dissocier au niveau budgétaire ces deux rôles ? Il apparaît naturel que le coût lié à la continuation du service public, et donc du soutien aux familles françaises pour la scolarisation de leurs enfants (PEC + Bourses), soit à la charge du Ministère de l’Education Nationale. Le soutien aux établissements de l’agence – projet immobilier, participation aux coûts des points de retraites des enseignants – resterait dans le budget du Ministère des Affaires Etrangères. Cette approche permettrait une plus juste redistribution des responsabilités budgétaires entre les deux ministères, basée sur leur zone de compétence.

]]>
http://lesdemocratesusa.com/site/enseignement-francais-a-l%e2%80%99etranger-diviser-pour-mieux-gerer/feed/ 0
Le mot du Conseiller http://lesdemocratesusa.com/site/le-mot-du-conseiller/ http://lesdemocratesusa.com/site/le-mot-du-conseiller/#comments Wed, 17 Nov 2010 06:43:42 +0000 franck http://lesdemocratesusa.com/site/?p=780 Depuis juin 2009 et le renouvellement de l’AFE, des conseillers n’appartenant à aucun des groupes politiques ont décidé de se regrouper dans une Union des Conseillers Indépendants (UCI) afin de travailler ensemble sur les sujets qui vous touchent en dehors des influences de groupes.

Nous avons mis en place un Blog-En Direct de l’AFE et une newsletter pour vous tenir informés des activités propres au travail des Conseillers et vous apporter un certain nombre d’informations pratiques pour les Français vivant à l’étranger.

Ci-dessous mes posts récents.

]]>
http://lesdemocratesusa.com/site/le-mot-du-conseiller/feed/ 0
13ème session de l’AFE – Interventions des conseillers indépendants http://lesdemocratesusa.com/site/13eme-session-de-lafe-interventions-des-conseillers-independants/ http://lesdemocratesusa.com/site/13eme-session-de-lafe-interventions-des-conseillers-independants/#comments Wed, 17 Nov 2010 06:43:20 +0000 franck http://lesdemocratesusa.com/site/?p=782 Dès mon élection, j’ai rejoint les conseillers indépendants. Ci-dessous, une série de nos interventions lors de la 13ème AFE de septembre 2010 (interventions et présentation AFE).

]]>
http://lesdemocratesusa.com/site/13eme-session-de-lafe-interventions-des-conseillers-independants/feed/ 0